5 techniques pour promouvoir votre musique

5 tips to promote your music

Quand on est un artiste indépendant, le nerf de la guerre c’est de réussir à faire découvrir sa musique au plus grand nombre. Pour promouvoir sa musique, on a détaillé 5 clés essentielles : les réseaux sociaux, la publicité en ligne, les relations presses, l’influence et les concerts.

Ces techniques, si elles sont appliquées avec assiduité, vous aideront à améliorer votre notoriété et développer votre projet artistique. Ici, il n’y a pas de magie. L’objectif est de vous aider à construire une communauté de fans engagés, et non de simples statistiques gonflées artificiellement.


1 - Créez du contenu pour les réseaux sociaux


On le sait, vous n’êtes pas né de la dernière pluie, alors les réseaux sociaux, vous connaissez et vous n’avez pas besoin qu’on vous dise qu’il faut s’en servir. Mais est-ce que vous avez mis en place une stratégie de contenu ? Ou est-ce que vous faites ça spontanément ?

Ce qu’il faut faire, c’est fixer un objectif. Ça peut être par exemple la sortie d’un nouvel album. Vous déterminez une date que vous posez sur un planning, et vous remontez jusqu’à aujourd’hui en identifiant d’autres dates, qui serviront d’étapes à la montée en puissance de votre communication jusqu’à la sortie de l’album.

À chaque étape, prévoyez un contenu cohérent avec ce que vous cherchez à teaser. Ça peut être l’annonce de la tracklist, la sortie d’un clip, le teasing d’un featuring, etc… Ce sont des actions de communications, qui nécessitent de publier du contenu. Mises bout à bout, ces actions fonctionnent comme un ensemble cohérent. C’est pour éviter les incohérences ou les oublis que vous devez tout prévoir en amont.

Retenez que le plus important sur les réseaux, c’est de créer l’interaction. Peu importe ce que vous faites, demandez l’avis de votre public. Pensez vos contenus en fonction des réactions qu’ils peuvent susciter. Plus vous aurez d’interactions, plus les algorithmes des réseaux favoriseront vos contenus.






2 - Faites de la publicité en ligne


En tant qu’artiste indépendant, vous avez deux façons de faire de la promotion en ligne, la première est celle énumérée juste au dessus, qu’on peut qualifier de gratuite. La seconde, c’est la publicité en ligne, payante. Ce sont deux domaines bien distincts, car la première a vocation à animer une communauté que vous avez déjà engrangée, et la seconde existe pour aller chercher de nouveaux fans. Les deux sont complémentaires.

Comment s’y prendre ? D’abord, fixez-vous un budget. Une fois que vous savez combien vous pouvez dépenser, il vous suffira de vous connecter à Base for music, ce qui vous permettra de générer des campagnes de sponsoring sur les réseaux sociaux, mais aussi sur Spotify et YouTube. L’intérêt de passer par Base for music, c’est de profiter d’une expertise difficile à acquérir.

Dans le game de la sponsorisation, une campagne finement calibrée est le résultat d’un grand nombre de tentatives. On ne devient pertinent qu’en essayant, et réessayant, encore et encore. Alors qu’avec Base for music, vous supprimez les différentes étapes de test, économisant du temps et de l’argent.


3 - Faites des relations presse


Pour que votre musique soit écoutée par de nouveaux auditeurs, il faut multiplier les points de contacts avec votre public potentiel. Comprenez par là qu’il vous faut impérativement plusieurs types de relais. Générez des points de contact provenant d’autres sources que vous.

C’est le rôle des médias. Ils ont développé une audience autour de différents sujets, apportant des informations intéressantes à un public bien déterminé. Votre objectif, c’est d’abord d’identifier quel type de média est consommé par votre public. Vous avez un message à faire passer, ce message doit atteindre une cible, par le biais d’un canal. En l'occurrence, le canal c’est le média. Donc il est important de bien déterminer quel canal emprunter pour toucher la bonne cible.

Avant de contacter les médias, préparez un “Electronic Press Kit” (EPK). C’est un dossier numérique dans lequel vous allez mettre : votre bio, des liens vers votre musique, des liens vers vos réseaux sociaux, ainsi que des informations concernant votre sortie. Une fois constitué, envoyez ce dossier aux médias que vous avez identifiés via leur site ou leur réseaux sociaux. Attention, le message avec lequel vous allez contacter ces médias sera très important : soyez clair, concis et poli. Vous pouvez relancer, mais pas trop rapidement, et sans insister à maintes reprises.


4 - Travaillez avec les influenceurs


On l’a dit, le fait d’avoir un grand nombre de points de contact avec votre musique est essentiel. Au même titre que les médias, les influenceurs sont une partie importante de votre stratégie de communication et ça peut être plus simple à mettre en place que les médias.

Avec les médias, votre seul moyen de vous faire relayer, c’est d’envoyer un bel EPK et de croiser les doigts. Avec les influenceurs, vous pouvez payer pour être relayé. Les prix dépendront de la taille de leur audience et de leur taux d’engagement. Mais c’est quelque chose que vous pouvez intégrer à votre budget.

Beaucoup hésitent encore à faire appel à eux tant l’aspect financier est flou autour de ces pratiques. Si vous optez pour cette technique, demandez aux influenceurs de vous transmettre leur statistiques en amont. Vous êtes dans votre droit de savoir où sa communauté se situe majoritairement par exemple et de quelle tranche d’âge elle fait partie.

Évidemment, vous pourrez aussi demander les statistiques en aval, permettant de jauger l’impact de l’opération que vous avez mis en place avec l’influenceur.


5 - Participez à des concerts


Faire de la promo sur Internet, c’est bien. Mais soyez présent sur le terrain, au contact de votre public ! Et oui, faire des concerts ça génère des revenus mais c’est aussi un moyen de défendre votre musique, de la transmettre à un public qui ne vous connaît pas encore.


Pour ça, rapprochez vous des salles de concerts autour de chez vous. Vous pouvez entrer en contact directement avec eux, l’idéal c’est de trouver les coordonnées du directeur artistique. Cherchez sur leur site internet, ou sur Linkedin. Une fois que c’est fait, faites comme pour un média : envoyez votre EPK, et ne soyez pas trop insistant, un DA reçoit beaucoup de demandes.

Sinon vous pouvez vous rapprocher des associations locales. En regardant la programmation, vous vous rendrez compte d’une certaine récurrence dans les associations culturelles productrices d’événements. Il faut savoir qu’une salle de concert ne produit pas tous ses événements, et laisse la part belle à des tiers souvent plus accessibles qu’eux. Identifiez les associations qui collent le mieux à votre esthétique et démarchez-les !






Related posts

Français
Français